Nouvelle-Aquitaine : célébrités





Francis Cabrel

Francis Cabrel (Lot-et-Garonne)

Auteur-compositeur-interprète
Né le 23 novembre 1953 à Agen, la vente de ses disques est estimée à plus de 25 millions d'exemplaires.

Influencé par Bob Dylan, il symbolise avec Jean-Jacques Goldman l'esprit américain de la musique française des années 80. Avec l'accent chantant de son sud-ouest natal, l'Homme d'Astaffort a insufflé une fraîcheur certaine à la chanson française, grâce à ses mélodies, sa guitare et sa tendresse.
Dès son adolescence, Francis Cabrel joue avec des groupes de la région et se produit dans des bals. En 1974, il se fait remarquer à un radio-crochet avec la chanson "Petite Marie". Trois ans plus tard, il sort son premier album intitulé « Ma Ville », qui sera suivi en 1978 de « Les Chemins de Traverse ». Celui-ci contient « Je l'aime à mourir » qui deviendra vite un énorme succès et fera connaître le chanteur et son charmant accent auprès du grand public.
En 1980, il sort un nouvel album, « Fragile », sur lequel figure une autre magnifique ballade, « L'encre de tes yeux », ainsi que « La Dame de Haute-Savoie », qui laisse exprimer un côté plus rock. Nouvel album l'année suivante : ce sera « Carte Postale » avec encore une autre ballade qui deviendra un classique, le sublime « Répondez-moi ».
Avec l'album « Quelqu'un de l'intérieur » en 83, il commence à écrire des textes plus engagés, tendance qu'il poursuit sur l'album « Photos de voyage » en 1985. Il n'extrait pas moins de ces albums quelques titres commerciaux, respectivement « Question d'équilibre » et « Encore et encore ». En 1987, il sort même un 45 tours inédit qui fera un triomphe. « Il faudra leur dire », enregistré avec les Enfants d'Asnières, sera pendant longtemps numéro un des ventes.
En 1990, il sort un nouvel album qu'il a longuement travaillé. « Sarbacane » est un succès immédiat, comme le seront la chanson-titre et l'extrait "C'est écrit", autre ballade romantique.
Il faut attendre 1994 pour que Francis Cabrel sorte un nouvel album, "Un samedi soir sur la Terre", dont seront extraits "Je t'aimais, je t'aime, je t'aimerai, "La cabane du pêcheur" ou encore "La corrida". L'album est couronné aux Victoires de la Musique, et reste à ce jour l’album de l’artiste le plus vendu de sa carrière, avec 4 millions de copies écoulées, et le second le plus vendu en France. Mais il n'est pas un homme pressé. Il mûrit un autre album encore quelques années. Il s'agit de "Hors Saison" qui voit le jour en 1999 et dont est extrait le single « Presque rien ».
En 2000, il sort un triple album, « Double tour ». Un live qui reprend des titres interprétés essentiellement en acoustique durant sa tournée précédente. Deux albums live, tirés de sa série de concerts « Autour du blues » paraissent en 2001 et 2003. A l'occasion des représentations « Autour du blues » il joue avec David Johnson. Une rencontre qui donne lieu à son nouveau disque en 2004, "Les beaux dégâts".
Ses sont mis en musique par le saxophoniste américain. La tournée des « Bodegas » fait l'objet d'un album en 2005.
Francis Cabrel prête ensuite sa voix au conte musical de Louis Chédid et Pierre Dominique Burgaud, "Le Soldat Roses", en 2006. Deux ans plus tard, il sort son album, "Des roses et des orties", réalisé par Michel Françoise, en collaboration avec Sébastien Bramardi. Vendu à plus de 800 000 exemplaires, il est certifié disque de diamant et devient de disque le plus vendu de l’année en France.
Parallèlement à sa carrière de chanteur, il mène une vie paisible à Astaffort, près de Toulouse, où il organise notamment des Rencontres musicales qui permettent à de jeunes artistes de trouver un tremplin. De 2008 à 2012, il écrit beaucoup avec d'autres artistes pour différents projets. Il écrit notamment « Les filles à quoi ça sert » en 2011 le titre de la BO de « Titeuf », l'adaptation au grand écran de la BD à succès de Zep. Il travaille pour cette chanson avec Jean-Jacques Goldman, Alain Souchon et Bénabar. En 2012, il revient avec "Vise le ciel". Il s'agit d'un album d'adaptation de chansons de Bob Dylan. Fervent admirateur de l'œuvre de l'artiste américain, il a pris son temps pour traduire les textes de son idole pour le public français. Il s'agit de son douzième album studio. L’opus est, une fois de plus, certifié disque de platine. Il y a adapté « Just Like A Woman », qui s'intitule « Comme une femme », ou bien encore « All Along The Watchtower », qu'il a rebaptisé « D'en haut de la tour du guet ».
Après avoir composé les musiques du Soldat Rose 2, et être parti en tournée avec toute la troupe du conte musical en 2013, il sort le 27 avril 2015 un nouvel album, "In Extremis". Il contient 12 titres, donc le single « Partis pour rester », sorti le mois précédent et très bien accueilli par les fans. 

Serge Lama

Serge Lama (Gironde)
Auteur-compositeur-interprète

Né à Bordeaux le 11 février 1943, il est également parolier pour lui-même ou d'autres artistes et aussi comédien. Fort de cinquante années de carrière, il fait partie des chanteurs les plus populaires depuis la fin des années 1960. Ses vingt-deux albums studio et ses neuf albums live totalisent près de douze millions d'exemplaires vendus.
Enfant de la balle, le petit Serge ne comprend pas pourquoi son père, chanteur d'opérette, raccroche ses habits de lumière pour devenir représentant. L'enfant n'a pas encore conscience de la difficulté de ce métier, et développe une rage pour réussir là où, à ses yeux, son paternel échoue. L'école ne le captive pas, mis à part les cours de français qui lui permettent de découvrir les écrivains et poètes. Très jeune, il écrit dans son coin des textes de chansons. Après la guerre d'Algérie, à laquelle il participe comme soldat, le jeune homme en bute avec sa famille trouve en Mireille et son fameux Petit Conservatoire, un endroit où apprendre son art.
Le 11 février 1964, le coeur battant, il s'avance pour la première fois sur une scène aux côtés de Barbara, avec qui il partage la minuscule scène de l'Ecluse. Lauréat d'un concours de chanson, ses premiers titres : "A quinze ans" et "Le Bouffon du roi" sont gravés sur son premier 45 tours. Très vite, il écrit pour Régine, Juliette Gréco ou Francis Lemarque.
Le grave accident de voiture qui le meurtrit en aurait mis K.O plus d'un. C'est sans compter le courage et l'énergie débordante du chanteur qui doit attendre presque deux ans avant de revenir à la chanson. Dans l'impossibilité de marcher, il enregistre "On n'est pas né pour rien". Sa ténacité paie : en 67 "Les Ballons rouges" devient rapidement un succès discographique. Un an plus tard sort un 33 tours, couronné par l'Académie Charles Cros et dont le titre accroche l'oreille immédiatement : "D'aventures en aventures".
En 1970, le chanteur reste un an à l'affiche du Don Camillo ! Le passage à l'Eurovision avec "Un jardin sur la terre" ne restera pas dans les annales mais permettra au chanteur de rencontrer Alice Dona, qui composera nombre de ses musiques. La chanson "Superman" l'impose comme un nouveau séducteur viril, tonitruant et plein d'humour. En 1973, outre un triomphe à l'Olympia durant 10 jours, l'album "Je suis malade" remporte tous les suffrages. "Les petites femmes de Pigalle", "La chanteuse a vingt ans", "Les glycines" sont aussi connus que "Star", "Chez moi", tirés de son album suivant. La perte de ses parents dans un accident de voiture se ressent dans un nouvel album, paru en 1986. "Pas vraimambeau" côtoie "Maman Chauvier". Après 25 ans de métier, le succès retombe un peu. Du coup, Lama se dirige vers les planches et prend sa revanche au théâtre. Quelques nouveaux disques paraissent : "Amald'âme" et "Lama" mais ne rencontrent qu'un succès restreint. Toutefois, ses récitals continuent à faire recette. En version symphonique ou avec une formation restreinte ("Ami Voix" et ses 3 musiciens), il reste un chanteur d'exception. En 2001 parait un nouvel album "Feuille à feuille" dont sont issus "Quand est-ce qu'on fait l'amour" et "Je suis nostalgique", un titre qui ne peut manquer d'avoir sa place ici.
Durant toute l'année 2002, il part en tournée. C'est sur la scène de Bercy qu'il fête ses quarante années de carrière en février 2003 avec à ses côtés sa fidèle acolyte Alice Dona. Un évènement qui fait l'objet d'un enregistrement. C'est cette même année que paraît "Pluri elles". Un album de duos avec Marie Paule Belle et Annie Girardot notamment.
Désireux de revenir à des créations plus intimistes, il sort un disque et un spectacle "Accordéonissi-mots". La tournée, qui débute en 2004 pour s'achever en 2006, le mène en France naturellement mais également en Belgique ou au Canada. En 2007, Serge Lama revient avec un livre. A l'occasion de "Sentiment, sexe et solitude", le chanteur se mue en poète libertin. Tel le maquis de Lama, il propose un recueil de textes essentiellement érotiques.

Anne-Sophie Lapix (Pyrénées- Atlantiques)

Journaliste et animatrice
Née le 29 avril 1972 à Saint-Jean-de-Luz. Diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux et du Centre de Formation des Journalistes de Paris, Anne-Sophie Lapix a commencé sa carrière comme pigiste au journal Sud-Ouest.
Après 6 ans passés à LCI, elle rejoint M6 pour présenter Zone Interdite, puis Mots Croisés sur France 2. Elle présentera en joker de Claire Chazal les journaux de TF1. Elle passera également à Canal+ comme animatrice du magazine politique Dimanche. De retour à France Télévisions depuis 2013, elle présente le journal de 20 h sur France 2 depuis septembre 2017.

Kendji Girac

Kendji Girac (Dordogne)

Chanteur
De son vrai nom, Kendji Maillé, Kendji Girac est né le 3 juillet 1996 à Périgueux (Dordogne). Il s'est fait connaître du grand public en remportant la saison 3 de The Voice : La Plus Belle Voix.
Il sort son premier album, intitulé Kendji, le 8 septembre 2014. Cet album se classe numéro un des ventes en France la semaine du 8 au 14 septembre 2014 avec plus de 68 000 exemplaires écoulés, ce qui en fait le meilleur démarrage de 2014 en France pour un disque original, et le premier gagnant d'un télé-crochet à s'emparer directement de la première place du Top albums depuis Christophe Willem en 2007, ainsi que le meilleur démarrage pour un premier album depuis encore une fois Christophe Willem. Invité lors de la finale de The Voice Kids, le 20 septembre 2014, Kendji est gratifié en personne d'un double disque de platine pour son premier album. Au 30 décembre de la même année, son album s'était écoulé à 537 000 exemplaires et devient disque de diamant. Il est récompensé aux NRJ Music Awards 2014 par deux prix, celui de la révélation francophone de l'année et celui de la chanson francophone de l'année pour le titre Color Gitano. Au 23 juillet 2015, son album est resté durant douze semaines numéro un des ventes d'albums en France. Le 30 octobre 2015 sort son deuxième album, Ensemble, qui s'écoule à 101 200 exemplaires en première semaine, ce qui en fait le deuxième meilleur démarrage de l'année, ainsi que le meilleur démarrage d'un album en première semaine pour un artiste issu d'une émission de télé-crochet. Lors des NRJ Music Awards 2015, Conmigo est récompensé au titre de la « chanson française de l'année ».

Pascal Obispo

Pascal Obispo (Dordogne)

Auteur-compositeur-interprète
Né 08 janvier 1965 à Bergerac, Michel Polnareff est un auteur-compositeur-interprète qui signe également de nombreux succès pour d'autres artistes comme Florent Pagny, Johnny Halliday, Zazie ou encore Marc Lavoine, ainsi que la comédie musicales "Les Dix Commandements"
C'est à Rennes qu'il fait ses débuts dans la musique en découvrant le groupe "The Cure" dans les années 80.

Michel Polnareff

Michel Polnareff (Lot-et-Garonne)

Auteur-compositeur-interprète
Né 03 mai 1944 à Nérac (Lot-et-Garonne), Michel Polnareff est un auteur-compositeur-interprète français. Pianiste et mélodiste pop, il cultive une apparence singulière.
Elevé dans une famille d'artistes (un père musicien, une mère danseuse), Michel Polnareff se met au piano dès sa plus tendre enfance et devient très vite un excellent élève. Dès lors, la musique devient sa raison de vivre et dans les années 60, il se met même à chanter dans la rue.
En 1966, il rencontre Lucien Morisse, patron d'Europe 1, qui devient son manager. Il enregistre alors son premier 45 tours, « La poupée qui fait non ». C’est un un succès immédiat. Ce succès sera suivi d'un autre, avec « Love me please love me ». Le public aime sa voix haut perché et ses sublimes mélodies. Il est en haut de la vague et enchaîne les tubes, parmi lesquels « Le bal des lazes », « Tous les bateaux », sans oublier « L'amour avec toi » en 1966, qui sera presque censuré. Il aime la provocation. Alors que l'on s'interroge sur sa vie privée, son goût pour les pantalons très moulants, ses célèbres lunettes et son ambiguïté sexuelle, il répond par un titre intitulé « Je suis un homme » en 1970.
Il traverse de nombreuses crises de fatigue et de déprime. Il ne continue pas moins à écrire quelques titres qui deviendront des succès, comme « On ira tous au paradis » en 1972. Cette même année, il monte sur la scène de l'Olympia mais le sujet de toutes les conversations est bien évidemment la célèbre affiche pour le spectacle où on le voit les fesses à l'air ! C'est un scandale qui lui coûtera cher, mais qui va finalement bien avec le personnage.
L'année suivante, un autre scandale lui coûtera bien plus cher. Escroqué par son homme d'affaires, il se retrouve endetté jusqu'au cou. Il part alors aux Etats-Unis, y sort deux albums (« Tibili » et « USA »). C'est en 1977 qu'il écrit sa célèbre « Lettre à France », exprimant la nostalgie de son pays où il lui est difficile de revenir à cause de ses démêlés avec la Justice.
En 1981, il sort un nouvel album français (« Bulles ») qui rencontre un très grand succès et dont sera extrait « Tam Tam ». Puis en 1985, il enregistre l'album « Incognito » sur lequel figurent les singles « Dans la rue » et « Viens te faire chahuter ».
Après quelques années de silence, il revient sur les ondes en 1989 avec « Goodbye Marylou » et un clip peuplé de créatures de rêve. Ce titre est un tube et l'album qui suit, « Kama Sutra » en 1990, sera un triomphe même si le chanteur, fidèle à son image mystérieuse et rebelle, refuse toute promotion. Il repart aux Etats-Unis et crée l'événement en 1995 en retrouvant la scène pour un concert unique à Los Angeles dans la salle mythique du Roxy sur Sunset Boulevard, l'occasion d'un enregistrement live. Il revient en 2003 avec une compilation de 41 titres remasterisés, « Passé, présent ». Malgré les années, l'éloignement et le mystère autour de l'artiste, les fans sont au rendez-vous. L'année suivante, l'artiste co-écrit avec Philippe Manoeuvre une autobiographie « Polnareff par Polnareff ». En guise de préambule, celui qui oscille entre mythe et réalité, précise : « J'écris un livre. Cela me changera de ceux qui écrivent sur moi des bouquins qui racontent des vies que je n'ai pas vécues et des morts que je n'ai pas eues ».
Toujours soucieux de faire taire les rumeurs, c'est Michel Polnareff lui-même qui annonce en mai 2006 son retour sur scène. Du 2 au 11 mars 2007, l'artiste se produit en France notamment au Palais Omnisport de Paris-Bercy, entouré de musiciens américains, férus de jazz progressif et de rock fusion. Le spectacle, dans lequel le chanteur interprète de nouveaux et d'anciens titres, est immortalisé sur un album et DVD live, « Ze re tour 2007 », qui sort en décembre. Véritable événement de l’année, il se produit même sur le Champs de Mars pour le 14 juillet.
Après cet énorme carton à Paris, les fans attendent impatiemment un nouvel album, il va leur falloir patienter pendant très longtemps. Trois ans après son retour en fanfare, et alors qu’il reçoit la Légion d’honneur, il assure à ses fans qu’il travaille. Son retour en studio est toutefois chamboulé par l’arrivée de Louka, son fils, dont il révèle rapidement qu’il n’est pas le père biologique. En 2013, les fans s’emballent lorsque le directeur de Polydor annonce la sortie d’un album pour avant la fin 2014. Il n’en sera rien. Plusieurs fois il rassure ses fans sur l’arrivée d’un disque, mais l’Amiral prend son temps. Il faut attendre le mois de décembre 2015 pour que le chanteur confirme lui-même son retour avec un nouvel album et une nouvelle tournée. Quelques jours après, il dévoile un nouveau single « L’Homme en rouge ». Le voyage musical démarre officiellement le 30 avril 2016 et passe notamment quatre soirs de suite à l’AccorHotel Arena de Paris, mais aussi à L’Olympia de Paris le 14 juillet. 

Pierre Palmade

Pierre Palmade (Gironde)
Humoriste et comédien


Né à Bordeaux le 23 mars 1968, Pierre Palmade est un humoriste et acteur français. Il est découvert lors de la "Nuit du Théâtre" de Bordeaux organisée par Jean-Pierre Terracol, alors directeur artistique du théâtre "La Lucarne", lorsqu'il joue dans sa première pièce "Sucré, Salé", qui rencontre un succès local. Il part alors à Paris avec deux lettres de recommandation de son ami Terracol, une pour le directeur du théâtre du Point Virgule et l'autre pour Sylvie Joly.
Il apparaît pour la première fois à la télévision en 1987 dans l'émission la Classe sur FR3 où il rencontre nombre de ses futurs camarades (notamment Michèle Laroque et Jean-Marie Bigard). Il écrit en 1991 une pièce pour Jacqueline Maillan, Pièce montée. Après de très nombreux succès en one-man-show Ma Mère aime beaucoup ce que je fais, On s'connaît ?, Passez me voir à l'occasion, il triomphe ensuite avec Michèle Laroque dans deux spectacles coécrits avec sa complice Muriel Robin : Ils s'aiment (1996) et Ils se sont aimés (2001). Ces spectacles seront plusieurs fois nommés aux Molières et aux Victoires de la musique. Il épouse en 1995 la chanteuse Véronique anson, de vingt ans son aînée, avant de divorcer six ans plus tard. Des rumeurs insistantes ont circulé sur son homosexualité à la suite de ce divorce. Ces rumeurs seront ensuite confirmées quelques années plus tard par Pierre Palmade lui-même. Avec son one-man show J’ai jamais été aussi vieux Pierre Palmade affirme en 2010 : « Boujenah, Elmaleh, Jamel ont bâti leurs spectacles sur leurs racines, leur identité, eh bien moi, mon identité, c’est mon homosexualité. »

Marie-Bernadette Dupuy

Marie-Bernadette Dupuy (Charente)

Ecrivaine
Marie-Bernadette Dupuy est née en 1952 à Angoulême et vit en Charente.
Après plusieurs biographies historiques et une série de romans policiers, L’Orpheline du Bois des loups, a marqué son entrée dans la littérature de terroir. Également responsable du magazine Promenades qui invite à la découverte du patrimoine charentais, membre de l'Association française des journalistes et écrivains de Tourisme, elle est tombée sous le charme du Québec où elle connaît depuis toujours un extraordinaire succès.
Bibliographie : L'Ange du Lac (2013), L'Enfant des Neiges (2008), Les Soupirs du Vent (2010), Les Marionnettes du Destin (2011), Les Portes du Passé (2012)...

Solange Tellier

Solange Tellier (Charente)

Poète et romancière
Solange Tellier est née à Niort et vit en Charente où elle est professeur des écoles.
Parallèlement à son métier, elle rédige régulièrement des articles pour deux journaux de la Presse Quotidienne Régionale en tant que correspondante de presse. Au hasard de concours de poésies, elle voit plusieurs de ses œuvres primées et se décide à affirmer son écriture sous une forme plus littéraire, poétique et personnelle. Après la publication d’un recueil de poésies en 2008, Si le Theil me racontait... est son premier roman.
Bibliographie :
Premier été, 2014
Fleurs d'étoiles, 2012
Si Le Theil me racontait... 2011

Cousteau

Jean-Yves Cousteau (Gironde)

Officier de la Marine Nationale et explorateur océanographique
Surnommé « le commandant Cousteau », il est connu pour avoir perfectionné avec Émile Gagnan le principe du scaphandre autonome avec l'invention du détendeur portant leurs noms, pièce essentielle à la plongée sous-marine moderne. Ses films et documentaires télévisés de ses explorations sous-marines en tant que commandant de la Calypso ont rencontré une large audience.
Jacques-Yves Cousteau est né le 11 juin 1910, à St André de Cubzac (Gironde). En 1930, il entre à l’Ecole Navale puis devient officier canonnier. Alors qu’il suit une formation de pilote, il subit un accident de voiture très grave qui met fin à sa carrière d’aviateur. C’est donc l’océan qui accueille cet aventurier dans l’âme. En 1936, près de Toulon, il essaie pour la première fois des lunettes sous-marine : c’est la révélation. Avec l’ingénieur Emile Gagnan, il met au point le scaphandre autonome en 1943, et le monde sous-marin s’ouvre aux hommes. Après la guerre, le trio Cousteau-Tailliez-Dumas, le groupe des ”mousquemers“, effectue des expériences en plongée et des travaux en laboratoires.
En 1950, la Calypso, un ancien dragueur de mines, est modifiée et dotée d’instruments de plongées et de recherches scientifiques. A bord du navire océanographique, l’aventure commence. Les équipes Cousteau explorent les mers et les grands fleuves du monde pendant quatre décennies. Les soucoupes plongeantes, les ”maisons sous la mer” et la constante amélioration du scaphandre autonome portent la griffe Cousteau. Avec le Professeur Malavard et l’ingénieur Charrier, Cousteau étudie un nouveau système complémentaire de propulsion éolienne : la Turbovoile. En 1985, le navire "Alcyone” profite de cette invention et est aujourd’hui le navire d’expédition de l’Equipe Cousteau. Avec plus de soixante-dix films pour la télévision et plus de cinquante livres, le commandant Cousteau a fait découvrir les océans à des millions de foyers. Chevalier de la légion d’honneur en raison des services rendus dans la résistance, le commandant Cousteau est promu au rang d’Officier et de Commandeur pour ses actions scientifiques. Membre de l’Académie des sciences des Etats-Unis, Cousteau est également directeur du musée océanographique de Monaco pendant trente ans. En 1977, les Nations Unies lui décernent le prix international pour l’environnement. Il reçoit la médaille de la liberté du président des Etats-Unis en 1985. En 1988, il est inscrit au tableau d’honneur des individus qui se sont distingués dans la protection de l’environnement. Couvert de prix, il est élu à l’Académie française en 1989. Pour protéger la planète le commandant Cousteau sait qu’il faut s’organiser. En 1974, il crée The Cousteau Society, une organisation de droit américain à but non-lucratif. Puis, en 1981, la Fondation Cousteau voit le jour, par la suite elle devient l’Equipe Cousteau. En 1990, Cousteau lance une pétition mondiale pour sauver l’Antarctique de l’exploitation minière. Ses efforts sont récompensés car cette terre vierge est maintenant protégée pendant au moins cinquante ans. En 1992, le commandant Cousteau est l’invité officiel de la conférence des Nations Unies pour l’environnement et le développement à Rio de Janeiro.
Le commandant Jacques-Yves Cousteau s’éteint le 25 juin 1997 à l’âge de 87 ans. L’homme n’est plus là, mais son message n’a jamais été autant d’actualité. The Cousteau Society et l’Equipe Cousteau sont chargées de le rappeler au monde.
Barber Shop Quartet

Barber Shop Quartet (Bordeaux)

Formation vocale humoristique a capella
Originaire du bordelais, ce groupe vocal de quatre joyeux lurons, chanteurs et musiciens, sillonnent la France et l'étranger depuis plus de 12 ans.

Entre mime, bruitages, harmonies vocales et scènes burlesques, les quatre trublions passent du chant corse au hip-hop, en faisant un crochet remarqué par l'Ave Maria, avec une facilité déconcertante. Vivifiant.

Pierre Véry

Pierre Véry (Charente)

Ecrivain et scénariste (1900-1960)
Originaire de Bellon en Charente, Pierre Véry est un auteur de romans policiers dont les plus célèbres ont été adaptés au cinéma : Goupi-Mains Rouges, Les Disparus de Saint-Agil, l'Assassinat du Père Noël. Il a aussi écrit des ouvrages pour la jeunesse.

Issu d'une famille d'agriculteurs, son père avait dérogé à la tradition en devenant professeur de mathématiques. Il vit les douze premièrers années de sa vie en Charente dont les paysages l'inspireront dans plusieurs de ses récits. Il sera pensionnaire au Petit Séminaire de Meaux puis rejoindra son père installé à Paris. Il ouvre une librairie Rue Monsieur le Prince et publie son premier roman Pont-Egaré qui sera remarqué pour le Prix Goncourt en 1930. Il fréquente les milieux littéraires et publie bon nombre de nouvelles et chroniques journalistiques. En 1938, Les Disparus de Saint-Agil sont adaptés au cinéma par Christian-Jaque.
Il s'oriente alors vers le cinéma en tant qu'activité parallèle. Il participera à l'écriture de nombreux scénarios comme La Chartreuse de Parme, Sans Famille, Par-dessus le mur, L'Enfer des Anges, Papa, Maman, la bonne et moi. Il meurt subitement d'une crise cardiaque à Paris en 1960.

Maurice Ravel

Maurice Ravel (Pyrénées Atlantiques)

Compositeur (1875-1937)
Il fut avec Debussy la figure la plus influente de la musique française de son époque et le principal représentant du courant impressionniste au début du XXème siècle.
Caractérisée par une grande diversité de genres, la production musicale de Ravel respecte dans son ensemble la tradition classique et s'étale sur une période créatrice de plus de quarante années
. Reconnu comme un maître de l’orchestration et un artisan perfectionniste, cet homme à la personnalité complexe ne s'est jamais départi d'une sensibilité et d'une expressivité qui, selon Le Robert, lui firent évoquer dans son œuvre à la fois « les jeux les plus subtils de l’intelligence » et « les épanchements les plus secrets du cœur ».

Joël Robuchon

Joël Robuchon (Vienne)

Chef cuisinier français
Né le 7 avril 1945 à Poitiers, Joël Robuchon est un célèbre chef cuisinier français, influant pionnier médiatique de la Nouvelle cuisine, auteur d'ouvrages culinaires de référence, et dirigeant fondateur d'un important empire mondial de restaurants gastronomiques...
Il détient le plus important palmarès de l'histoire de l'art culinaire, avec 30 étoiles du Guide Michelin (en 2016, chef le plus étoilé avec Eugénie Brazier, Marc Veyrat, Alain Ducasse et Thomas Keller...), « Cuisinier du siècle » de Gault et Millau en 1990 (avec Paul Bocuse, Frédy Girardet et Eckart Witzigmann...), Meilleur restaurant au monde 1994 par la revue américaine International Herald Tribune....

Tristan Derème

Tristan Derème (Lot-et-Garonne)

Poète (1889-1941)
De son vrai nom Philippe Huc, il est né à Marmande et il est le fondateur de l'Ecole Fantaisiste avec Francis Carco, Paul-Jean Toulet et Robert de la Vaissière.

Tristan Derème est l'auteur de poèmes, ainsi que de recueils d’articles et de prose, parsemés de poèmes dont Patachou, petit garçon sur la vie quotidienne d’un enfant curieux et espiègle.
Chez les Fantaisistes, école provinciale, tout est musique douce, mélancolie voilée, émotion discrète, souci de liberté spirituelle. Michel Cointat propose la définition suivante de l'esthétique du poète : L’œuvre de Tristan Derème peut se résumer par ces mots : élégance, simplicité, amour de la nature.

Maurice Fombeure, poète

Maurice Fombeure (Vienne)

Ecrivain et poète (1906-1981)
Issu d'une famille d'agriculteurs du Poitou, il passe son enfance à Bonneuil-Matours dans la Vienne chez ses grands-parents en compagnie de son père (sa mère est morte à sa naissance).

Il rencontre deux poètes qu'il admire : Max Jacob et André Salmon. Il publie son premier recueil en 1930 puis enseigne comme professeur de lettres en région parisienne. Il reste toujours très attaché à sa région natale dont s'inspire sa poésie. Très actif dans les milieux littéraires de la capitale, il obtient le Grand Prix de poésie de la Ville de Paris en 1958. Malade, il cesse d'écrire à partir de 1966.
Un musée lui est consacré à Bonneuil-Matours, On y retrouve des originaux de ses œuvres ainsi que de nombreux effets personnels de l'écrivain.

Auguste Renoir

Auguste Renoir (Haute-Vienne)

Peintre impressionniste (1841-1919)
Né à Limoges, ce membre à part entière du groupe impressionniste évolue dans les années 1880 vers un style plus réaliste sous l'influence de Raphaël. Il a été peintre de nus, de portraits, paysages, marines, natures mortes et scènes de genre, pastelliste, graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur.
Pendant environ soixante ans, le peintre estime avoir réalisé à peu près quatre mille tableaux.

Renaud Lavillenie

Renaud Lavillenie (Charente)

Perchiste
Renaud Lavillenie est né le 18 septembre 1986 à Barbezieux en Charente. C'est un athlète français spécialiste du saut à la perche. Il est le détenteur du record du monde du saut à la perche depuis le 15 février 2014, en franchissant 6,16 m en salle à Donetsk en Ukraine, détrônant ainsi d'un centimètre l'Ukrainien Sergueï Bubka qui le détenait depuis vingt-et-un ans.

Licencié au Clermont Athlétisme Auvergne, il remporte la médaille d'or des Jeux olympiques de Londres, le 10 août 2012, avec un bond à 5,97 m, nouveau record olympique et premier titre aux Jeux en athlétisme pour la France depuis 1996. Il s'impose également lors des championnats du monde en salle 2012 à Istanbul, et 2016 à Portland, compte trois victoires aux championnats d'Europe en plein air (en 2010 à Barcelone, en 2012 à Helsinki et en 2014 à Zurich) et quatre aux championnats d'Europe en salle (en 2009, 2011, 2013 et 2015), ainsi que quatre médailles (une en argent et trois en bronze) aux championnats du monde en plein air et une médaille d"argent olympique aux Jeux de Rio 2016. Il est également le seul athlète à avoir remporté les sept premières éditions de la Ligue de diamant, de 2010 à 2016.

Autres célébrités nées en Nouvelle-Aquitaine

  • Jean-Loup Chrétien, spationaute (La Rochelle)
    Philippe Croizon, athlète français (Châtellerault)
    Joris Daudet, coureur BMX (Saintes)
    Didier Deschamps, entraineur sportif (Bayonne)
    Alain Giresse, footballeur (Langoiran)
    Maïté (Rion-des-Landes)
    Noël Mamère, journaliste et homme politique (Libourne)
  • Dominique Rocheteau, footballeur (Saintes)

Auteurs régionaux

Denis Alamercery
Jean-Paul Alonso
Claudine Aubineau
Gérard Blier
Olivier Blochet
Christian-Bernard Couprie
Christian Drillaud
Jocelyne Esterel
Olivier Ginestet
Jean-Marie Goreau
Catherine Goulletquer
Claire Gratias
Marion Guillon-Riout
Françoise Illiano
Hélène Kerillis
Bernard Laffont
Claudine Levaldaur
Marie-Claire Maclo-Tessier
Stéphane Marais
Chantal Meynard
Corinne Monget
Jean-Bernard Papi
Alain Paillou
Daniel Rama
Christian Robin
Annabelle Roussel
Solange Tellier
Mireille Thomas
Sophie Salleron / Martine Ortiz
Dieudonné Zélé

Autres célébrités disparues

Aliénor d'Aquitaine, duchesse d'Aquitaine
Rosa Bonheur, artiste peintre (Bordeaux)
Sadi-Carnot, homme d'état (Limoges)
André Courrèges, couturier (Pau)
Louis Delluc, réalisateur (Cadouin)
Pierre Desgraupes, journaliste (Angoulême)
François Ier, roi de France (Cognac)
François Mitterrand, homme politique (Jarnac)
Guy Laroche, styliste (La Rochelle)
Jean Lacouture, journaliste, historien et écrivain (Bordeaux)
Gilles de La Tourette, neurologue (Loudun)
Madame de Maintenon (Niort)
Jean Monnet, économiste (Cognac)
Madame de Montespan (Lussac-les-Châteaux)
Marguerite de Navarre (Angoulême)
François Ravaillac (Angoulême)
Théophraste Renaudot, médecin (Loudun)
Francis Jammes, poète (Hasparren)
François Mauriac, écrivain (Bordeaux)


Sources textes et images
Toutes les informations contenues dans cette page proviennent des mes recherches sur Internet.
Si vous êtes responsable d'un site dont le lien ou la photo apparaîssent ici et que vous ne souhaitez pas leur mention, merci de me le faire savoir via le formulaire de contact.
De même, si vous souhaitez faire un échange de liens, utilisez également le formulaire de contact.
Merci de votre compréhension.