Charente-Maritime : tour d'horizon

Ile d'Oléron

L'île d'Oléron

Appelée aussi « La Lumineuse », pour son ensoleillement et son micro-climat, l'île est très étendue (375 km2), c'est la plus grande île de France métropolitaine après la Corse. Depuis 1966, un pont de 3 km la relie au continent favorisant le tourisme et les échanges. L'île a de tout temps été tournée vers le commerce, profitant de ses richesses comme le sel, les huîtres, la pêche et le célèbre pineau des Charentes.

Saint-Martin-de-Ré

L'île de Ré

Appelée aussi « Ré La Blanche », avec 30 kilomètres de long et de charme, l'île est située au large de La Rochelle, reliée au continent par un pont depuis 1988. Des landes, des marais et des villages éclatants de blancheur sous une lumière méditerranéenne. Un climat de douceur. : des roses trémières foisonnent dans des lacis de ruelles étroites, des senteurs d'iode et de sel. Des plages de sable blond, l'image des vacances et l'évasion paisible... ou sportive.

Ile d'Aix

L'île d'Aix

Celle qu'on appelle aussi "l'Authentique" repose sur un croissant de deux kilomètres de long, bois de pins et de chênes verts, plages… On ne peut s'y rendre qu'en bateau (20 minutes depuis la Pointe de la Fumée, à Fouras), on ne peut y circuler qu'à pied, à cheval (calèche) ou à vélo ! Choderlos de Laclos, auteur des "Liaisons dangereuses" et artilleur génial (il inventa le boulet creux, appelé obus) participe aux travaux de reconstruction des fortifications, à la veille de la Révolution de 1789… Napoléon y vécut ses dernières heures en terre française du 12 au 15 juillet 1815, avant de s'éloigner vers une autre petite île… La Maison de l'Empereur, seule maison à étage de l'île, est un musée napoléonien de qualité réparti en dix vastes salles.
Classée « site naturel remarquable »

Ile Madame

L'île Madame

C'est la plus petite des quatre îles charentaises. A marée basse, elle est reliée au continent par une voie de sable et de galets, appelée la passe aux bœufs. Au coeur de l'île se trouve la ferme aquacole qui produit toute l'année des palourdes, des huîtres et des bars. La nature est un coin propice aux balades en vélo et à pied.
Classée « site naturel remarquable

Trousse Chemise

Charles Aznavour et Trousse Chemise

Le chanteur a sorti la chanson "Trousse Chemise" en 1962 en hommage au "bout du bout" de l'île de Ré.
Sur l'Ile de Ré, on ne peut pas aller plus loin que Trousse Chemise. Après le bois, il n'y a que l'océan, et rien d'autre. C'est le "bout du bout". Dans la chanson, Aznavour y emmène sa belle pour justement "conjuguer le verbe aimer". Pourtant Trousse Chemise n'a rien à voir avec la gaudriole. C'est un lieu sauvage, en bordure d'une réserve ornithologique. La beauté des lieux, l'aspect sauvage, le pouvoir évocateur du nom Trousse Chemise, tout cela a inspiré Jacques Mareuil le parolier d'Aznavour qui a écrit ces vers. L’île, dès l'entre deux guerres a attiré les artistes comme Suzy Solidor, des peintres, et même le père de l'Europe : Jean Monnet, avant les "people" d'aujourd'hui. La chanson dès 1962 est devenue une sorte de repère pour les Rétais.

Talmont

Talmont-sur-Gironde

« À la pointe du rocher, blessée mais immuable, les vents ne cessent de la frapper ; les jours de tempête, elle est enveloppée d'écume. Elle est vraiment la nef ancrée sur les flots. Je ne connais pas de plus belle image (...) de l'éternel au cœur de l'histoire ». Pierre-Henri Simon, écrivain originaire de Saint-Fort-sur-Gironde, membre de l'Académie Française.
Situé à 15 km de Royan, le village est une ancienne bastide édifiée en 1284 par Édouard Ier d'Angleterre sur la rive droite du plus grand estuaire d'Europe et son plan est resté inchangé depuis cette époque. Derrière les remparts, les maisons saintongeaises des XVII° et XVIII° siècles encadrent le port, qui abrite les yoles, bateaux traditionnels de la Gironde. L'église romane de Talmont, à l'extrémité du village, se distingue par sa situation sur une falaise vive.

Classé Monument historique depuis 1890

Mornac-sur-Seudre

Mornac-sur-Seudre

Mornac est un petit port ostréicole et joli village artisanal. Du port aux Halles du XI° siècle en passant par des ruelles étroites et sinueuses, sans oublier un arrêt dans l'église romane aux sculptures remarquables avec les chapiteaux de l'abside et du chevet. Mornac est un lieu de mariage de la terre et des eaux, sculpté par la main de ceux qui de générations en générations ont su construire puis préserver ces paysages millénaires : toute une géographie sensible modelée par les paysans de la mer. La richesse du village, c'est aussi l'art des artisans et artistes qui ont choisi d'y vivre : tissage, cuir, peinture, poterie et bien d'autres, sans oublier les nombreux restaurants qui vous feront découvrir leurs spécialités.
Classé parmi les Plus Beaux Villages de France

Brouage

Brouage

Construite entre 1630 et 1640 sur ordre de Richelieu, la citadelle de Brouage offre l'un des meilleurs exemples de l'architecture militaire antérieure à Vauban. Bastion catholique en pays Huguenot, grand port de mer, haut lieu de commerce du sel, cette cité est à l'heure actuelle en cours de restauration. A la halle aux vivres, on peut y admirer la double voûte d'arêtes soutenue par dix piliers centraux, les remparts, le chemin de ronde, la porte royale, etc ... Samuel de Champlain, fondateur du Québec en 1608, naquit ici en 1570. Marie Mancini, amour de jeunesse de Louis XIV, y pleura son amour impossible, contrarié par la raison d'état en 1659.
Patrie de Samuel de Champlain

Château de Panloy à Port d'Envaux

Port d'Envaux

Autrefois la Charente était une artère économique très active, les gabares transportant le sel, le vin mais aussi le bois de chauffage et la pierre dite "de Crazannes". Cette activité portuaire amena la prospérité comme en témoignent les magnifiques demeures le long du fleuve.
Au XIII° siècle, Port d’Envaux était alors en plein essor : nombreux chantiers de navires en construction, des charpentiers de marine, des marins, des voiliers, des cordiers, des capitaines, un syndic des gens de mer, etc. Au moment de la Révolution, Port d'Envaux possédait même une école de navigation. Le XIX° siècle marqua le déclin du trafic fluvial avec l’avènement du chemin de fer. Aujourd'hui, la commune est devenue un lieu privilégié pour les activités nautiques et de plein air. Elle offre la découverte de nombreux monuments tels le Château de Panloy, le Château de Mouillepied, la Caverne des Chabossières ou encore plus récemement le site des Lapidiales (sculptures sur pierre).

Labellisé « village de pierres et d'eau »

Saint-Sauvant

Saint-Sauvant près de Saintes

Surnommé le Rocamadour charentais, car il est situé sur un éperon rocheux, dans la vallée du Coran entre Saintes et Cognac, ce village est une halte sur le chemin de Compostelle, l'on peut y visiter l'Eglise Saint Sylvain et le lavoir de la Font-Bigot. Une tour médiévale rectangulaire, située au bord de la falaise, forme une sorte d'avant-poste défensif, datant probablement du XIV° siècle, et ayant appartenu à un château fort ou une enceinte urbaine aujourd'hui disparus. Les principales demeures historiques se répartissent le long d'un axe principal constitué par les rues du Marché et du Paradis, lesquelles conduisent à la place de l'église, au sommet du promontoire. Le village conserve plusieurs maisons médiévales des XIV et XV° siècles, ainsi qu'un porche en pierre d'apparence militaire.
Labellisé « village de pierres et d'eau »

Mortagne-sur-Gironde

Mortagne-sur-Gironde

Bâtie sur une falaise dominant la Gironde, la vieille cité de Mortagne embrasse du regard une large portion du plus grand estuaire d’Europe. Le souvenir du puissant château qui commandait le bourg et le port, demeure. La principauté de Mortagne (de 1407 à 1789) eut pour prince le cardinal de Richelieu.
Le port a été commencé au XVIII° siècle et agrandi en 1906 par la Marine Nationale. Après avoir abrité des navires à voile de la «Royale», il reçut jusqu’en 1914 des navires militaires (contre-torpilleurs, sous-marins…). Ce bassin accueillit également des terre-neuvas et des cargos assurant un commerce régulier avec la Grande-Bretagne. La défaite en 1940 mit fin aux échanges commerciaux avec l’Angleterre ainsi qu’au cabotage à travers la Gironde.
Afin de réactiver les activités portuaires, la commune a réalisé la restructuration et l’aménagement tant du bassin que du chenal, au bénéfice des pêcheurs professionnels basés à Mortagne et des plaisanciers.

Principauté de 1407 à 1789

La Rochelle

La Rochelle

Capitale de la Charente-Maritime, avec ses 79 521 habitants, elle compte parmi les villes les plus attractives et les plus dynamiques de France.
Cité millénaire résolument tournée vers l’avenir, La Rochelle est une ville belle et généreuse qui conjugue la préservation d’un patrimoine naturel et architectural exceptionnel et un développement innovant, raisonné et harmonieux de son territoire.

Saintes

Saintes

Ville d'art et capitale de la Saintonge, ses 2000 ans d'histoire recensent un patrimoine important comme l'amphithéâtre gallo-romain, l'abbaye aux Dames, l'arc de Germanicus, la cathédrale Saint-Pierre, l'église Saint-Eutrope et sa crypte, le Musée Archéologique pour ne citer qu'eux. Baignée par la Charente, c'est aussi une étape essentielle des chemins de Saint-Jacques. De nombreuses animations culturelles y sont proposées tout au long de l'année, comme le Festival de musique en juillet.

L'Hermione

Rochefort

Classée ville d'Art et d'Histoire
En 1666, Louis XIV, désireux d'implanter un puissant arsenal sur la façade Atlantique, choisit le site de Rochefort le long de la Charente. Après le départ de la Marine Nationale, la ville se reconvertit dans le tourisme et le thermalisme. Plusieurs monuments sont classés : la Corderie Royale qui s'étend en bordure du fleuve, la Maison de Pierre Loti, l'ancien hôtel de Cheusses, le pont transbordeur de Martrou, la Porte de l'Arsenal, la fontaine de la place Colbert connue grâce au film Les Demoiselles de Rochefort (1967). La construction de l'Hermione a été une véritable aubaine pour la ville et lui a permis de renouer avec son prestigieux passé maritime. En 2014, le navire a reçu plus de 4 millions de visiteurs. L'Hermione continue de naviguer et se visite une bonne partie de l'année quand elle est à quai à Rochefort

La Charente

Le fleuve Charente

Henri IV nommait la Charente "Le plus beau ruisseau du royaume". Longue de 380 km, la Charente est le cinquième fleuve français après la Seine, la Loire, le Rhône et la Garonne. Elle prend sa source en Haute Vienne à Chéronnac, Elle est navigable entre Angoulême et Rochefort. Dès le Moyen Age, cette voie de communication assure la richesse économique de la région. Canalisée au XVIIIème siècle, pour l'acheminement du sel produit sur les côtes de l’Aunis et de la Saintonge, les marchandises, eau de vie et vin en tonneaux, blé ,orge, pierres, papier, canons,…étaient transportées sur des embarcations en bois à fond plat appelées gabares (ou gabarres). Devenue aujourd'hui un axe touristique valorisé par la navigation fluviale, les grandes sociétés de bateaux sans permis se sont installées dans les principaux ports bateliers.
La Charente traverse Cognac, Jarnac, Chaniers, Saintes, Port d’Envaux, Taillebourg, Saint-Savinien, Tonnay-Charente et enfin Rochefort. Elle se jette dans  l'océan atlantique après Rochefort, à Port-des-Barques, face à l'île Madame. L’effet de la marée est sensible jusqu’à Saint-Savinien, en aval de Saintes.


Repères géophysiques

  • Le département, tout en longueur et à la curieuse configuration géographique, est constitué de plaines et de bas plateaux peu boisés au nord mais davantage au sud de la Charente, notamment dans sa partie méridionale. Caractérisé par un relief doucement ondulé, où les altitudes sont en général peu élevées (le point culminant du département étant le signal de Chantemerlière à 172 m).

  • Parcouru par des fleuves et des rivières s'écoulant dans des vallées peu profondes et évasées, il est bordé sur son littoral par de larges espaces de marais qui occupent le 1/5 du territoire.
  • Le climat est tempéré océanique grâce à sa large ouverture sur l'océan atlantique et sur l'estuaire de la Gironde (hivers doux et étés tempérés).

  • La flore est principalement représentée par les agaves, les cistes, les palmiers, les oliviers, les mimosas, les chênes verts et les roses trémières.

  • Les sites naturels ou artificiels sont, quant à eux, représentés par les marais, les slikkes, les schorres, les pelouses calcicoles, les falaises calcaires, les vasières, les estrans, les dunes, les prairies humides et les estuaires.

9 pays Charente-Maritime

Les 9 pays de la Charente-Maritime

  • Pays de l'Ile de Ré
    Pays de Marennes-Oléron
    Pays Rochelais
    Pays d'Aunis
    Pays Rochefortais
    Pays des Vals de Saintonge
    Pays de Saintonge Romane
    Pays Royannais
    Pays de la Haute-Saintonge

Chiffres clés de la Charente-Maritime

  • Habitants : 637 089 (Insee 2014)
  • Superficie : 6 864 km2
  • Densité au km2 : 92,3
  • Nombre de ménages en 2013 : 293 970
  • Longueur des côtes : 470 km
  • Ports : 56
  • Marais : 100 000 ha
  • Nombre de communes : 472
  • Cantons : 51
  • Arrondissements : 5
  • Collèges publics : 51
  • Collèges privés : 10
  • Lycées publics : 2
  • Lycées privés : 3